L’encyclopédie maçonnique d’un militaire anglais saisie par l’armée française
William Smith, The Free-Mason’s Pocket Companion…, Londres, J. Torbuck, 1736, 8°
Gravure de John Clark, d'après un dessin de Thomas Worlidge (1700-1766).
Livre imprimé, 185 x 220 mm
BnF, département Philosophie, Histoire et Sciences sociales, H-18748 (page de titre avec estampille et gravure en regard)
© Bibliothèque nationale de France
Le Free-Mason’s Pocket Companion de William Smith, qui connut de très nombreuses éditions en Angleterre et en Écosse, était une version abrégée et bon marché des Constitutions d’Anderson. Cette encyclopédie maçonnique portative faisait partie des bagages d’un militaire britannique envoyé aux Pays-Bas dans le cadre de la guerre de Succession d’Autriche. Deux mois après Fontenoy, la prise de Gand (15 juillet 1745) concrétisait la domination française. Dans le butin, des livres, attribués à la Bibliothèque du roi, qui s’empressa de les revêtir de maroquin rouge et de les estampiller d’un fier « Pris sur les Anglois à Gand. 1745 ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander