Le premier texte maçonnique français
« Les Devoirs enjoints aux maçons libres », copie de 1736
Cahier manuscrit, papier, 140 x 750 mm (fermé)
BnF, département des Manuscrits, FM1 (94)
© Bibliothèque nationale de France
Il s’agit ici du premier texte maçonnique français, qui constitue une reprise des « Devoirs d’un francmaçon », la seconde partie des Constitutions d’Anderson de 1723. Cette traduction libre est vraisemblablement due à l’abbé jacobite Jean Moret. Ce manuscrit correspond à la période où la maçonnerie française reçoit directement son inspiration d’Angleterre et compte principalement comme membres des commerçants et diplomates anglais appartenant à la Grande Loge de Londres et des exilés de l’entourage de Jacques II Stuart. C’est le cas alors du grand maître « de la très ancienne et très honorable fraternité des francs‑macons du royaume de France », Charles Radcliffe, comte Derwentwater, lui‑même successeur de Jacques Hector Mc Leane, signataire du manuscrit, rédigé par l’abbé Moret, grand secrétaire.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander