Carte philosophique et mathématique
Carte philosophique et mathématique
Carte philosophique et mathématique
Carte philosophique et mathématique
[…] accompagnée du Calendrier magique et perpétuel contenant […] le Miroir de toute la Nature, Harmonie du macrocosme avec le Microcosme, la Science cabalistique, numérique et théosophique […] en 4 planches gravées sur cuivre, in plano […] le tout formant un ensemble hiérarchiquement ordonné…
Frère Duchanteau [T. Du Chenteau].
Eau-forte sur papier, 1775, 4 feuilles, planche I, 770 x 970 mm
BnF, département des Cartes et plans, GE-B-6102
© Bibliothèque nationale de France
L’œuvre est inspirée d’un « calendrier magique » de la Renaissance attribué, faussement, à Tycho Brahé (1546-1601). Elle fut dessinée et gravée en 1775 par un maçon versé dans les sciences occultes, le frère Duchanteau, au château de Schaerbeek, près de Bruxelles, et tirée par l’éditeur Louvois.
Dans cet exemple étonnant d’« ésotérisme graphique », l’auteur veut illustrer deux idées majeures. Derrière les différentes religions, il existe une unique philosophia perennis, une tradition primordiale à laquelle l’étude de la kabbale et des symboles peut nous donner accès. Toutes les composantes de la création et de la vie sont liées par des liens subtils mais bien réels. D’où un vaste réseau d’analogies et de correspondances qui insuffle et entretient la dynamique qui anime et soutient le monde. Cette grande et complexe composition révèle donc les correspondances et les liens que la pensée hermético-kabbalistique croit pouvoir établir entre les constellations du zodiaque, les hiérarchies angéliques, les attributs divins de la kabbale, les sept cieux de l’Antiquité, les saisons, les parties du corps humain…
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu