« Maçons levez les yeux vers l'étoile mystérieuse »
La croix d'or « Pauzé [sic] moi comme un sceau sur votre cœur »
La Géométrie du maçon, folio 10
François-Nicolas Noël, 1812.
Manuscrit, aquarelle sur papier, 460 x 610 mm
BnF, département des Manuscrits, FM-ICONOGR-ATLAS (1)
© Bibliothèque nationale de France
Dépliée (à droite), la croix d’or est le cube parfait, la pierre travaillée par les francs-maçons ; elle est surmontée du triangle de la Trinité. La croix cosmique ainsi formée, selon la doctrine exposée par le frère Noël, est reliée à la divinité par sept chaînons, visibles sur la figure centrale : la divinité (au-dessus), c’est l’Esprit-Saint, sous la forme d’un oiseau de feu dans l’étoile à cinq branches.
La croix centrale (partie haute) présente les quatre éléments, domaine du Père ; les branches latérales symbolisent la régénération alchimique (à gauche) et celle de la nature humaine par le Christ (à droite), c’est le domaine du Fils ; en bas sont identifiables les minéraux dans l’ordre du Saint-Esprit ; au centre l’œuvre parfaite, le Christ fait homme et l’homme fait Dieu. Objet de méditation et talisman à la fois, la croix d’or peut être considérée comme un bijou maçonnique : « Pauzé [sic] moi comme un sceau sur votre cœur ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander