Un chevalier Rose-Croix de Kilwinning
« Dessins à l’usage du grand et sublime Ordre royal de HRDM de Kilwinning »
Anonyme, XVIIIe siècle.
Cahier de 14 lavis, dont 2 finement aquarellés, papier, 235 x 183 mm
BnF, département des Manuscrits, FM-ICONOGR-8 (56)
© Bibliothèque nationale de France
L’ordre de Heredom de Kilwinning est aussi appelé l’ordre royal d’Écosse car, d’après une antique tradition maçonnique, tous les rois d’Écosse en auraient été membres à la suite de Robert Bruce, son fondateur. Passons de la légende à l’histoire… C’est l’un des systèmes de hauts grades les plus anciens puisque le premier document authentique le concernant est une patente délivrée le 22 juillet 1750.
L’ordre de Hérédom de Kilwinning, a été implanté en France, à Rouen en 1786 par les maçons d’Édimbourg. Il fut rebelle à l’absorption par le Grand Orient de France jusqu’à ce qu’en 1806 Cambacérès accepte la dignité de grand maître d’honneur de l’ordre de Kilwinning.
Le feuillet présenté montre la « décoration d’un chevalier Rose-Croix dans l’habit de l’ordre, et portant le bijou du grand maître ». Ce recueil est probablement l’œuvre d’un élève du peintre Isabey qui était membre du chapitre Saint-Joséphine de cet ordre.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander