Assemblée de francs-maçons pour la réception des maîtres : "Le Récipiendaire est couché sur le Cercueil dessiné dans la Loge, le visage couvert d'un linge teint de sang, et tous les assistants ayant tiré l'Epée lui presentent la pointe au corps"
Assemblée de francs-maçons pour la réception des Apprentis : entrée du récipiendaire dans la loge
Assemblée de francs-maçons pour la réception des maîtres : "On couche le Récipiendaire sur le Cercueil dessiné dans la Loge"
Assemblée de francs-maçons pour la réception des Apprentis : traversée du tableau. "Le récipiendaire fait serment […] de ne jamais révéler les mystères de la Maçonnerie"
Assemblée de francs-maçons pour la réception des maîtres : "Le Grand Maître releve le Récipiendaire en lui donnant l'attouchement, l'acollade et en lui disant le mot du Maître"
L. Wachsmut, gravures représentant les cérémonies des francs-maçons tenant loge
Série de gravures dites "gravures Gabanon", XVIIIe siècle, éditée par Martin Engelbrecht, à Augsbourg
Gravures de Jacques-Philippe Le Bas, 1707-1783.
Eau-forte coloriée au pochoir, papier, 300 x 420 mm
BnF, département des Estampes et de la photographie, RÉSERVE QB-201 (109)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
Ces sept gravures sont humoristiquement « dédiées au très galant, très sincère et très véridique Frère profane Léonard Gabanon, auteur du Catéchisme des Francs-Maçons ». Elles « dévoilent » les cérémonies des grades symboliques (apprenti-compagnon et maître) telles qu’elles pouvaient se dérouler dans la première moitié du XVIIIe siècle.
Outre le cadre d’une tenue, ces estampes présentent les principaux officiers d’une loge maçonnique au XVIIIe siècle, les différentes fonctions des membres présents étant répertoriées dans les légendes des gravures.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu