Bijou d’officier tuileur
1900.
Métal argenté, 70 x 65 mm
GLNF, Inv. no B1-263-6
© GLNF
Dans un triangle, une main tient une épée verticale sur fond de rameaux feuillus. La fonction du tuileur est de garder la porte de la loge et de n’en autoriser l’accès qu’aux seuls francs-maçons détenteurs du grade auquel travaille l’atelier.
« Tuiler » signifie, en franc-maçonnerie, vérifier si quelqu’un qui se présente comme franc-maçon à la porte d’un temple l’est en effet, et à quel grade. Le « tuilage » consiste en un échange stéréotypé de demandes et de réponses qui doivent attester de la qualité maçonnique de la personne « tuilée » par le « tuileur ». Le tuileur est donc d’abord un officier de loge, préposé aux vérifications, garantissant que le temple est « couvert », c’est-à-dire à l’abri des « profanes ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu