Kabbale et franc-maçonnerie
David Rosenberg, Le Miroir de la Sagesse
David Rosenberg, Le Miroir de la Sagesse
Delarue, Paris, vers 1832.
Lithographie, papier, 594 x 458 mm
BnF, département des Estampes et de la photographie, RF-MAT-1 (boîte 2)
© Bibliothèque nationale de France
Juif hongrois né à Tokay (1793- v. 1850) et émigré à Londres puis à Paris, David Rosenberg est présenté dans son dossier de police comme « un ancien rabbin allemand, fort savant en hébreu ». Franc-maçon très actif, il fréquente de nombreuses loges où il diffuse ses lithographies maçonnico-kabbalistiques et prononce des conférences sur la kabbale. Le Miroir de la Sagesse propose, pour la première fois, une équivalence appelée à un grand succès entre structure de la loge et arbre séfirotique.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu