Les grades maçonniques, miroirs de la sagesse mystique
David Rosenberg, Mysticum Sapientiae Speculum
Deroissy, Paris, vers 1831.
Lithographie, papier, 548 x 360 mm
BnF, département des Estampes et de la photographie, RF-MAT-1 (boîte 2)
© Bibliothèque nationale de France
Cette planche a été lithographiée pour la première fois à Londres en 1813, à l’occasion de l’« Acte d’union » entre la Grande Loge des Modernes et celle des Anciens. Le dessin est une reprise fidèle de l’eau-forte réalisée par Lambert de Lintot en 1789. On y distingue les emblèmes et symboles de différents hauts grades de la fin du XVIIIe siècle.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu