Les Carbonari, réseau insurrectionnel
Edme-Théodore Bourg, Constitution et organisation des Carbonari, ou Documens exacts sur tout ce qui concerne l’existence, l’origine et le but de cette société secrète
Paris, Corby, Peytieux, 1821.
Planche dépliante et coloriée reproduisant un diplôme de Carbonaro. In-8o, vi-216 p. et pl. en couleurs
BnF, Réserve des Livres rares, RÉS. K-13639
© Bibliothèque nationale de France
À l’origine corporation regroupant des charbonniers de métier, la « charbonnerie » se transforma en société politique secrète, en Italie d’abord, au tout début du XIXe siècle, puis dans la France de la Restauration. Ses usages proches de ceux de la franc‑maçonnerie (elle connaissait elle aussi initiations, rituels et langage codé) l’aidèrent à mener des actions politiques clandestines et révolutionnaires. En 1822, l’arrestation, le procès et l’exécution des Quatre Sergents de la Rochelle, affiliés à la société secrète (accusés d’avoir voulu renverser la Monarchie), marquèrent son déclin, aussi rapide qu’avait été son essor.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu