Testament philosophique de Maria Deraismes
Maria Deraismes (1828-1894)
Portrait par C. Chalus, photo Antonio Ceruelo.
Dessin au crayon, 650 x 540 mm
Ordre maçonnique mixte international Le Droit humain, inv. 004
© OMMI Le Droit humain
Maria Deraismes porte le sautoir (aux couleurs du rite écossais ancien accepté) de vénérable maître de la première loge de la Grande Loge symbolique écossaise de France Le Droit humain. Son activité maçonnique fut orientée vers l’égalité des sexes, l’accès à l’éducation pour les jeunes filles et l’appel aux obédiences masculines pour participer à l’émancipation féminine. Elle fut initiée le 14 janvier 1882 dans la loge Les Libres Penseurs du Pecq. En initiant une femme, les frères de cette loge transgressaient un des principes des Constitutions d’Anderson ; ils mirent donc leur loge en marge de leur obédience, la Grande Loge symbolique écossaise de France.
Onze ans après, avec l’aide de Georges Martin, Maria Deraismes crée la loge du Droit humain, qui verra officiellement le jour le 4 avril 1883.
Maria Deraismes décède le 6 février 1884 ; son œuvre sera poursuivie par les sœurs fondatrices et Georges Martin. La Grande Loge symbolique écossaise mixte Le Droit humain deviendra l’« Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu