L’homme au compas sur le cœur
Jean-Baptiste Greuze, portrait de Claude-Henri Watelet (1718‑1786)
Huile sur toile, 1 150 x 880 mm
Paris, musée du Louvre, dép. des peintures, RF 1982‑66
© RMN-Grand Palais (musée du Louvre)
Ce portrait, peint entre 1763 et 1765, de l’auteur de L’Art de peindre et du Dictionnaire des beaux-arts, haut serviteur de la monarchie à qui une fortune considérable laissait le loisir de s’adonner aux arts, n’a pas manqué de susciter de multiples commentaires.
Plutôt que le luxe du costume, et la virtuosité de la composition, c’est la présence du compas au centre de la toile qui a inspiré les interprétations, au point que celle-ci est parfois nommée L’Homme au compas sur le cœur. Cependant, si l’appartenance de Jean-Baptiste Greuze (1725-1805) à la loge des Neuf Sœurs est attestée, l’affiliation maçonnique de son modèle est purement hypothétique.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu