L’entrevue du Camp du Drap d’or
Le Champ de drap d’or [sic]. The interview of Henry VIII, king of England, and the French king Francis I, between Guînes and Ardres in the month of June 1520.
Dessin d’Edouard Edwards et gravure de James Basire, Londres, Société des Antiquaires, 1774, 67 x 120 cm.
Estampe coloriée d’après le tableau original de 1545 env., conservé à Hampton Court.
BnF, département des Estampes et de la photographie
© Bibliothèque nationale de France
Cet épisode est l'un des plus célèbres à propos de François Ier. L'année précédente, le roi de France François Ier s'est endetté pour se faire élire à la tête du Saint Empire romain germanique. Battu par Charles de Habsbourg devenu Charles Quint, il s’inquiète de la nouvelle puissance du vainqueur et veut nouer une alliance avec le roi d’Angleterre Henri VIII. C'est dans cette perspective qu'il organise la rencontre du Camp du Drap d'or.
François Ier est alors âgé de 25 ans, Henri VIII a 28 ans ; Ils vont lors de cette rencontre faire étalage de leur luxe et de leur puissance. La rencontre a lieu entre Calais et Boulogne. Henri VIII s’installe à Guînes, en territoire anglais dans un pavillon de verre transporté en bateau, entièrement monté. François Ier s’installe à Ardres, en territoire français. Sa tente couverte d’un drap d’or froissé est doublée de velours bleu. Pendant trois semaines, les deux souverains vont chercher à s’éblouir dans un tourbillon de fêtes et de joutes.
Henri VIII n'aime pas beaucoup François Ier et celui-ci va trouver moyen de l'humilier par un excès de fanfaronnade. Les deux souverains s’affrontent au combat et François au lieu de laisser gagner son invité, le fait chuter sans grande difficulté car il est obèse et l’humilie devant toute sa cour.
Les festivités s'achèvent sur un échec diplomatique. Deux semaines à peine après les embrassades du Camp du Drap d'or, Henri VIII rencontre Charles Quint dans des conditions beaucoup plus modestes et signe avec l’empereur un traité secret contre le roi de France ! Sur cette copie réalisée à partir d’un tableau de Vincent Volpa, datant du XVIe siècle, on aperçoit au premier plan à gauche Henri VIII entrant à Calais à cheval suivi du cardinal Wolsey. À droite, la maison de bois et de verre « amenée par la mer toute faite ». À l’arrière-plan le camp du roi de France. Sous la tente centrale, les deux rois s’étreignent.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu