François Ier demande au Christ de lui accorder la grâce de prévoir, la grâce de commencer et la grâce de persévérer
Dessin à la plume de Godefroy le Batave, dans l'Interprétation du psaume XXVI de François Demoulins, 1516.
BnF, département des Manuscrits, Français 2088, fol. 7 v°
© Bibliothèque nationale de France
L’opuscule souligne les coïncidences entre François Ier et les deux empereurs de l’histoire de la Vraie Croix, Constantin et Héraclius. La moitié des vingt dessins du manuscrit met en scène la piété du roi et sa dévotion à la Croix : ici, le roi en prière voit apparaître le Christ portant la Croix, accompagné des trois grâces demandées, qui prennent la forme d’angelots ailés.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander