François Ier, Marguerite d’Angoulême et Louise de Savoie en prière
Enluminure du Maître des Heures Ango, dans Orationes devotissime, dit Livre d’heures de Marguerite de Navarre, vers 1527-1528.
BnF, département des Manuscrits, Nouvelles acquisitions latines 83, fol. 2 r°
© Bibliothèque nationale de France
À l’élection singulière de François s’associent des figurations trinitaires qui unissent le roi, sa mère, Louise de Savoie, et sa sœur Marguerite dans une même dévotion à portée politique. Les trois sont ici en prière devant l’Enfant Jésus en gloire. Les écus des trois Angoulême forment le triangle de la Trinité, soulignant l’assimilation de la « noble Trinité du roi, de la mère et de la sœur » à l’image terrestre de la Trinité céleste. La banderole qui entoure les armes de France en bas porte les mots Igneus vigor et illis et celestis origo (Elles tirent leur vigueur du feu et leur origine du ciel).
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander