Le roi garant de l’unité
École de Fontainebleau
Antonio Fantuzzi, d’après la fresque de la travée dite « de l’unité de l’État », XVIe siècle.
BnF, département des Estampes et de la Photographie, RÉSERVE ED-8 (B, 1B)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
Chacune des scènes de la galerie François Ier à Fontainebleau exalte l’autorité du souverain, perçu comme un prince idéal, paré de qualités multiples. Au centre de la fresque de la travée dite « de l’unité de l’État », François Ier, peu reconnaissable sur la gravure, allie la figure du vainqueur couronné de laurier (les Barbares captifs, qui évoquent le triomphe romain, rappellent que le roi est empereur en son royaume) et celle du serviteur de la concorde, dont la grenade qu’il tient dans la main est un symbole.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander