Une sphinge royale
Costume porté par le roi en février 1546 ?
Francesco Primatice, Sphinge polygnaste.
Stockholm, Nationalmuseum, inv. 872/1863.
Photo © Per-Åke Persson, Nationalmuseum, Stockholm
Les dessins de Primatice, en charge de la conception des décors et des costumes des fêtes royales, témoignent de l’étrangeté et de la fantaisie des festivités fort prisées par François Ier, emplies de figures mythologiques, allégoriques ou exotiques. Ainsi de la mascarade de 1546 où le roi et le cardinal Jean de Lorraine apparaissent en sphinges très incongrues, avec masques de femme et costumes à poils longs, ornés de tétons, de joyaux et de perles…
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu