Armoiries royales de Charles VIII
La Mer des hystoires, adaptation en français moyen du Rudimentum novitiorum, Pierre Le Rouge ; Usuard (moine de Saint-Germain-des-Prés), Paris, 1488
Manuscrit à peinture
BnF, Réserve des livres rares, Vélins 676, fol. 8
© Bibliothèque nationale de France
Sorti des presses de Pierre Le Rouge qui le premier porta en France le titre de libraire et imprimeur du roi, la Mer des histoires passe pour l'un des plus beaux livres illustrés français du XVe siècle. Son titre est repris du Mare historiarum de Giovanni Colonna, mais le texte est la traduction d'une chronique universelle intitulée Rudimentum novitiorum et compilée vers 1470-1474 par un clerc anonyme de Lübeck, ville où elle fut imprimée ves 1475 par Lucas Brandis. Commençant à la création du monde et s'achevant en 1473, le Rudimentum adopte la traditionnelle division en six âges et puise aux sources les plus diverses : la Bible, les Pères de l'Eglise et nombre d'auteurs de l'Antiquité classique et du Moyen Âge. Des textes disparates, tels une liste de dieux païens, un dictionnaire géographique, la Description de la Terre Sainte du dominician allemand Burchardus de Monte Sion et une trentaine de fables d'Ésope interrompent le récit chronologique. Le traducteur anonyme, qui se disait originaire de Beauvaisis et fut patronné par un certain André de La Haye, seigneur de Chaumont, y inséra une histoire des rois de France rédigée à partir d'extraits des Chroniques de France, le récit s'achevant ainsi avec le sacre de Charles VII en 1484.
Destiné au roi Charles VIII, le présent exemplaire est tiré sur un vélin d'une exceptionnelle finesse, tandis que les bordures, les initiales et les très nombreux bois sont enluminés ou même recouverts de miniatures originales. Le second tome, qui contient l'histoire des rois de France, s'ouvre ainsi sur deux grandes peintures à pleine page. La première montre l'ensemble de la panoplie de l'héraldique royale surmonté de la devise SAINT DENIS MONIOYE, cri d'armes des rois francs, auquel fut associé au XIIIe siècle le nom du saint, protecteur du roi et du royaume. En regard, des lys et des marguerites entrelacés sur fond d'or symbolisent l'union entre Charles VIII et Marguerite d'Autriche fiancée en 1483 au Dauphin qui, devenu roi, la répudia en 1491 afin d'épouser Anne de Bretagne.
C'est ici la première d'une trentaine d'éditions parisiennes dont des exemplaires tirés sur vélin et enluminés furent présentés à Charles VIII, premier roi de France à posséder des livres imprimés. Transférée après la mort du roi, en 1498, du château d'Amboise à la Librairie royale créée par son successeur Louis XII au château de Blois, la Mer des histoires n'a depuis lors jamais quitté les collections royales, puis nationales.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander