L'abbé de Saint-Denis, accompagné d'une procession, apporte la sainte ampoule
On revêt le roi de la tunique, du manteau et de la couronne sur laquelle tous les pairs posent les mains ; l'archevêque l'embrasse
L'archevêque remet le sceptre au roi
L'archevêque de Reims oint le front du roi ; à gauche, l'archevêque présente l'épée royale ; à droite, le sénéchal tient cette épée
Ordo du sacre de 1250 (Ordo ad coronandum regem et reginam Francorum). Paris, vers 1250
Enluminures de Maître de la Vie de Saint-Denis et Maître de Guignes.
Parchemin, 215 × 150 mm
BnF, département des Manuscrits, Latin 1246, fol. 17
© Bibliothèque nationale de France
Le roi arrive très tôt à l'aube. La sainte ampoule, objet le plus sacré, est amenée en procession sous un dais par l'abbé et les moines de Saint-Rémi, où elle est conservée. Le roi s'engage par serment à protéger l'Église et défendre la sainte foi catholique, faire régner la paix et la justice, défendre le royaume et faire preuve de miséricorde. Le clergé et le peuple donnent leur assentiment, aux cris de "fiat, fiat", ce qui clôt le pacte entre le roi et le clergé agissant au nom du peuple.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander