Médaille de Louise de Savoie et Marguerite d'Angoulême. Buste de Louise de Savoie de profil à droite
École de Giovanni Candida (médailleur), 1504.
Argent, Ø 6,1 cm
BnF, département des Monnaies, Médailles et Antiques, Série royale 85
© Bibliothèque nationale de France
En 1504, deux médailles formant une véritable trinité familiale sont frappées pour Louise de Savoie et ses deux enfants. La première présente sur son avers le portrait de Louise et sur son revers le portrait de Marguerite. Les proches de Louise de Savoie connaissent ses ambitions pour son fils et encouragent sa conviction maternelle que François sera le prochain roi de France. Ainsi, en 1512, alors qu'Anne de Bretagne vient d'accoucher d’un fils mort-né, Louise écrit dans son journal : Anne, reine de France, à Blois, le jour sainte Agnès 21 Janvier, eut un fils, mais il ne pouvait retarder l’exaltation de mon César, car il avait faute de vie.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander