9e rondeau : François Ier à cheval face aux Suisses, sous le dais de la protection divine avant Marignan
Interprétation du psaume XXVI, Dominus Illuminatio mea, avec allusions à la vie de François Ier par François Demoulins, avec dessins à la plume de Godefroy le Batave, France, 1516.
BnF, département des Manuscrits, Français 2088, fol. 5
© Bibliothèque nationale de France
Le roi en armure, sur un cheval au caparaçon semé de croix, se dirige vers les troupes suisses des cantons de Schwyz, Uri, Zurich, Schaffhouse, Bâle et des Grisons, qui ont refusé son offre de paix. Le texte affirme la foi du roi en la protection divine, symbolisée sur l'illustration par le dais qui l'abrite, surmonté d’une croix et porté par quatre anges tenant un glaive.

Transcription du texte :
« Quoniam abscondit me in tabernaculo suo, in die malorum protexit me, in abscondito tabernaculi sui. »
Le Roy estant soubz le tabernacle de divine protection, voyant en esprit que les Souycez de Suychs, Urich, Surich, Chafouze, Basle, et de la ligue grise ne se veulent accordez avecquez luy et que partie d’iceulx peut descendre en Lombardie, n’an est en riens esmeu et dyt : Ilz soyent les bienvenus, j’espère que l’empereur et eulx avec ne me feront doumage moyennant l’ayde de Noustre Seigneur :
« Car il m’a caché en son tabernacle et en temps de persécucion il m’a sauvé et defendu et m’a mys en la secrete partie du tabernacle de sa divinité ».
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander