Un fils et sa mère
Tableau dressé pour la station de Claude de France à la Trinité
La Foi fleurissant en France sous l’effet du soleil de la Charité ; l’alliance des princes européens en vue de la croisade
Tableau dressé pour la station de Claude de France à la fontaine du Ponceau
Enluminure du Maître des entrées parisiennes, dans Le Sacre, couronnement et entrée de Madame Claude Royne de France, Paris, vers 1517.
BnF, département des Manuscrits, Français 5750, fol. 39 v°
© Bibliothèque nationale de France
Les Parisiens ont tenu à rappeler au jeune roi vainqueur de Marignan que les hauts faits d’un prince ne sont pas seulement des exploits guerriers, mais doivent aussi assurer la paix : l’Amour est placé en valeur cardinale dans tous les tableaux de cette entrée.
La fontaine, sur les bords de laquelle semblent se tenir les personnages, symbolise ici l'union du roi et de la reine. Claude, entourée des deux « filles de France » récite un dizain. Sous le regard de Dieu, elle se doit de multiplier « ce beau jardin français ». La fontaine sert ici de métaphore eucharistique : son eau arrose le jardin édénique qu’est la cour de France, et fait clairement allusion à la procréation royale. Au-dessous, une salamandre et une hermine se font face, disposés autour d'une fleur de lys. La salamandre, pour une fois représentée sans flammes, accentue l'aspect bucolique et serein de l'ensemble.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander