Polyphème jette un rocher vers Ulysse
Épisode inspiré de L'Odyssée, chant XI, vers 474-489
Les Travaux d'Ulysse : série de 58 gravures à l'eau-forte réalisées par Théodore Van Thulden, d'après les fresques du Primatice et de Niccolo Dell'Abbate au château de Fontainebleau dans la Galerie d'Ulysse (détruite en 1739). Paris, Pierre Mariette, 1633.
BnF, département des Estampes et de la photographie, FOL-CC-57 (12)
© Bibliothèque nationale de France
Ulysse et ses compagnons ont réussi à s'enfuir de l'antre du Cyclope Polyphème après l'avoir aveuglé. Ce dernier arrache de la falaise un rocher, qu'il s'apprête à lancer, de rage, sur le navire d'Ulysse. Curieusement, Polyphème est représenté avec deux yeux, contrairement à la tradition iconographique du Cyclope. Ulysse, reconnaissable à son casque, debout, les bras écartés, dans une attitude de défi, révèle son identité au Cyclope en lui criant son nom. La composition de la gravure est savamment équilibrée : l'artiste oppose la partie droite, représentant Polyphème, et la montagne massive au paysage ouvert vers lequel les embarcations se dirigent. Moralité : « Polyphème maudit Ulysse & ses compagnons, pour le déplaisir qu’il a de leur sortie, & jette après eux une masse de rocher. Par où il nous est déclaré, Que le Ciel punit toujours la supercherie des Ames lâches, Qu'il y a de la brutalité dans tous leurs efforts contre les gens de bien, & que les injures jointes aux blasphèmes sont les dernières armes que la colère leur met en main. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu