Le couronnement de Charles Quint par le pape Clément VII dans la cathédrale de Bologne
Huile sur toile
Montauban, Musée Ingres
© Montauban, musée Ingres / Cliché Guy Roumagnac
Le 12 janvier 1519, la mort de Maximilien ouvre la succession à la couronne impériale. Charles de Habsbourg est le candidat naturel à la succession de son grand-père. Il a été élevé dans cette perspective mais il doit affronter la candidature du roi d'Angleterre Henri VIII, qui s’efface assez vite, et surtout du roi de France François Ier.
La clef de l'élection réside essentiellement dans la capacité des candidats à acheter les sept princes-électeurs. François Ier dispense largement les écus mais il a la candeur de payer d’avance. Charles bénéficie de l'appui du banquier Jacob Fugger qui émet des lettres de change payables « après l'élection » et « pourvu que soit élu Charles d'Espagne ». Charles Quint est élu roi des Romains le 28 juin 1519 et sacré empereur à Aix-la-Chapelle octobre 1520. François fera tout pendant des années pour empêcher Charles d’aller se faire sacrer par le pape à Rome. Tant que ce rituel n’est pas accompli, Charles ne peut faire élire un successeur sous le nom de « roi des Romains », ce qui laisse ouverte l’élection impériale s’il venait à mourir. Mais la défaite de Pavie et son emprisonnement ne lui permettent plus de faire obstacle.
Le 23 février 1530, le pape Clément VII remet à Charles Quint la couronne de fer, l'un des symboles des rois d'Italie. Le lendemain, Charles Quint est sacré empereur des Romains à Bologne, et sera le dernier empereur romain à avoir été couronné par le pape selon la tradition carolingienne. Un an plus tard, en janvier 1531, son frère Ferdinand de Habsbourg sera élu roi des Romains.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu