L'éléphant fleurdelisé
Fresque de Rosso Fiorentino (1494-1540) dans la galerie François Ier, au château de Fontainebleau.
© Thomas Orssaud
La galerie François Ier est ornée d’un décor conçu par le peintre florentin Rosso Fiorentino. Les sujets des compositions célèbrent la personne du souverain suivant un programme aujourd’hui difficile à décrypter. La scène de l’Éléphant royal illustre cette célébration de la royauté. L'éléphant porte une salamandre sur le front, des fleurs de lys et un F sur le caparaçon. Il exprime la force et la sagesse de la royauté. À ses pieds figurent trois dieux de l'Olympe symboles de l'air (Zeus avec la foudre gouvernant les cieux), de la terre (Hadès gardant les enfers avec Cerbère) et de l'eau (Poséïdon avec son triton règne sur les mers). À eux trois ils représentent les trois univers sur lesquels règne le roi. La cigogne symboliserait l'amour filial, celle-ci représentant la mère du roi, Louise de Savoie. À gauche de la fresque, on distingue un personnage en manteau vert et à la barbe rousse. Il pourrait s'agir d'un autoportrait du Rosso, le peintre ayant ainsi signé son tableau.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu