Le marchand de sel
Albucasis, Tacuinum sanitatis, Allemagne (Rhénanie), XVe siècle.
BnF, département des Manuscrits, Latin 9333, fol. 60v.
© Bibliothèque nationale de France
Dans une société qui ignore l'électricité, donc le réfrigérateur et le congélateur, seules deux denrées permettent de conserver les aliments : le vinaigre pour les fruits et légumes, le sel pour les viandes et poissons. Le poisson salé passait pour convenir surtout à l'alimentation des personnes "décrépites", car le sel était jugé nocif pour le cerveau et pour la vue. Mais la viande séchée et salée était néanmoins prescrite aux jeunes, en hiver.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander