Portrait d'Erasme
Albrecht Dürer, 1526.
BnF, département des Estampes et de la photographie, RÉSERVE Ca-4+ (6)-Boîte écu.
© Bibliothèque nationale de France
Gravure au burin ; monogramme gravé sur la tablette, et inscriptions latines et grecques : IMAGO.ERASMI.ROTERODA / MI.AB.ALBERTO.DVRERO.AD / VIVAM.EFFIGIEM.DELINIATA /THN.KPEITT*.TA.SUGGRAM / MATA.DEI*EI / M D X X V I, c'est -à-dire "Portrait d'Erasme de Rotterdam, dessiné d'après nature par Albrecht Dürer. La meilleure image de lui, ses écrits la montreront, 1526".
Didier Érasme est sans doute le plus célèbre humaniste de l'Europe du Nord. Au moment où l'on imprimait en Espagne la première Bible polyglotte, travaillant à sa propre édition des Évangiles dans l'original grec, il eut l'idée de comparer le latin de saint Jérôme au grec original. Dans la deuxième partie de cet ouvrage, intitulée Annotationes, il en propose une traduction alternative.
Érasme ne fut pas lui-même un réformateur protestant, mais son œuvre, par la liberté critique qu'elle appliquait au texte devenu sacré de saint Jérôme, constitua un vigoureux point de départ à l'entreprise de Luther. Celui-ci, lorsqu'il se retira en 1521 au château de la Wartburg, après avoir été publiquement excommunié, il entreprit de traduire le Nouveau Testament en allemand moderne à partir du grec de la version d'Érasme.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu