Portrait de Robert Estienne, parisien, imprimeur du roi
1559
BnF, département des Estampes et de la photographie, QB-1 (1559-1562)
© Bibliothèque nationale de France
Membre d'une importante lignée d'imprimeurs, lui-même proche de Simon de Colines et de Josse Bade, Robert Estienne (1503-1559) est un savant humaniste de la Renaissance. Érudit et philologue, la connaissance qu'il a du latin, du grec et de l'hébreu lui permet une édition corrigée du Nouveau Testament ainsi que des éditions classiques de qualité. Cette recherche de qualité scientifique s'accompagne d'un très grand souci de perfection formelle, comme en témoigne entre autres sa Bible en latin, chef-d'œuvre d'érudition et d'élégance typographique. Le succès de son édition du Nouveau Testament inquiète les docteurs de la Sorbonne qui voient en lui le risque d'une propagation des "nouvelles opinions", favorables à la Réforme. Longtemps protégé par François Ier, Robert Estienne devra finalement s'exiler à Genève en 1552 à l'arrivée du nouveau roi, afin d'éviter les poursuites de la Sorbonne au nom de ses convictions religieuses. La marque de cet imprimeur est un olivier. Les ouvrages qu'il a publiés comme imprimeur du roi sont marqués d'une lance autour de laquelle sont entrelacés un serpent et une branche d'olivier.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander