Le Songe de Poliphile : la référence de Tory
Francesco Colonna, Hypnerotomachia Poliphili
Alde Manuce, Venise, 1499.
Livre imprimé sur papier. Reliure en veau fauve, début XIXe siècle
BnF, Réserve des livres rares, SMITH-LESOUËF R. 160, fol. Q 5
© Bibliothèque nationale de France
Parmi les livres qui ont frappé Tory et qui sont à l'origine de sa vocation d'imprimeur, l'Hypnerotomachia Poliphili ou Songe de Poliphile occupe une place de choix. De fait, c'est l'un des plus beaux livres imprimés à la Renaissance. Le rapport texte-image et la clarté de la composition y sont exemplaires.
L'idée du Pot cassé est un hommage à ce livre imprimé par le vénitien Alde Manuce, où un humaniste vit en rêve un parcours initiatique semé d'énigmes en grec, en rébus ou en hiéroglyphes, à la recherche de la belle Polia.
On sait que Geoffroy Tory, pendant ou peu après son voyage en Italie, s'est lié d'amitié avec Jean Grolier, membre éminent de l'administration française à Milan pendant les guerres d'Italie, et grand bibliophile. C'est sans doute lui qui a fait connaître le livre à Tory.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander