Les Heures Tory de 1530 et l’influence de Godefroy le Batave
Heures à l'usage de Rome : Adoration des mages
Geoffroy Tory, Paris, 1530 (n. st.).
Livre imprimé sur parchemin, colorié. Reliure en maroquin rouge à décor rétrospectif « à la fanfare », doublures mosaïquées de cuirs fauve et havane, vers 1850
BnF, Réserve des livres rares, VÉLINS-2914, fol. i6v°-i7r°
© Bibliothèque nationale de France
Antique, moderne, grand ou petit, le livre d'heures vu par Tory prend toutes les formes. Avec ces Heures de 1530, il réalise un petit bijou aux gravures fines et élégantes. Il semble cette fois avoir travaillé en collaboration avec un artiste néerlandais installé au service de la mère de François Ier, Louise de Savoie. On le connaît sous le nom de « Godefroy le Batave » et c'est un spécialiste de la miniature. Il est donc parfaitement à l'aise dans ce format in-16. Ses figures longilignes, tel le mage de profil à gauche de cette Adoration des mages, n'en ont pas moins une réelle présence physique. L'artiste signe souvent sur une pierre placée au premier plan de la composition : mais le graveur a peut-être eu pour consigne de laisser le pavé vierge.
Cet exemplaire imprimé sur vélin (parchemin) a été rehaussé de lavis.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander