Publicité pour la « La Bibliothèque de la Pléiade » à la NRF
années 1930.
© Archives Éditions Gallimard
Gide, Malraux, Claudel, Montherlant, Saint-John Perse, Green, Yourcenar, Char, Gracq, lonesco et Sarraute sont les seuls auteurs à avoir vu leurs œuvres publiées dans la « Pléiade » de leur vivant.
Hemingway fut le premier auteur étranger contemporain à entrer dans la collection, entraînant à sa suite Kafka, Faulkner, Lorca...
Avec 16 volumes d'œuvres, Voltaire est l'auteur le plus richement doté de la collection. Il est suivi par Balzac (15), Saint-Simon, Dickens (9), Green, Giono et Hugo (8).
Au palmarès de la collection :
– Antoine de Saint-Exupéry. Œuvres, 1953 : 340 000 exemplaires
– Marcel Proust. À la recherche du temps perdu, I, 1954 : 250 000 ex.
– Albert Camus. Théâtre
– Récits et Nouvelles
, 1962 : 218 000 ex.
– Marcel Proust. À la recherche du temps perdu, II, 1954 : 208 000 ex.
– Paul Verlaine. Œuvres poétiques complètes, 1938 : 207 000 ex.
– Marcel Proust. À la recherche du temps perdu, III, 1957 : 198 000 ex.
– André Malraux. Romans, 1947 : 160 000 ex.
– Guillaume Apollinaire. Œuvre poétique, 1956 : 143 000 ex.
– Pascal. Œuvres complètes, 1936 : 135 000 ex.
– Tolstoï. Guerre et paix, 1945 : 134 000 ex.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu