Maurice Barrès et Paul Déroulède devant le monument de Jeanne d’Arc à Paris
Les grandes voix du patriotisme
S. Courtois, 14 juillet 1912.
Photographie argentique, 38,7 × 29,2 cm
BNF, Estampes et Photographie, Ne-101 (Barrès)
© Bibliothèque nationale de France
Paul Déroulède, qui devait mourir en janvier 1914, apparaît déjà en retrait par rapport à Maurice Barrès, qui allait lui succéder à la tête de la Ligue des patriotes quelques semaines avant la guerre.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu