La Guerre d’aujourd’hui traduit de l’allemand par M. Etard, sous la direction du lieutenant- colonel J. Colin
Bernhardi et le darwinisme social
Général Friedrich von Bernhardi, M. Imhaus et R. Chapelot, 1913.
2 vol. in-8o
Vincennes, Service historique de la Défense, 8o 20750-20751
Service historique de la Défense, Vincennes, photos Jacques Robert
Connu pour son exaltation du militarisme prussien dans un autre ouvrage célèbre, Deutschland und der nächste Krieg (L’Allemagne et la prochaine guerre), l’ultranationaliste général s’attache ici à une réflexion plus proche de la tactique et de l’emploi des armes, non sans rappeler en introduction les principes qui lui sont chers. Sur le recours à la guerre régénératrice : « Notre importance dominatrice en tant que peuple civilisateur éclate à tous les yeux depuis l’unification gouvernementale des États allemands […]. Si nous voulons obtenir pour notre nation la place qui lui convient dans le monde, il faut nous confier à notre glaive, renoncer à toute utopie pacifiste efféminée, et regarder avec fermeté les dangers qui nous entourent » (p. xxii). Sur l’emploi des armes nouvelles, notamment de la mitrailleuse : « En rase campagne, il sera à peine possible d’approcher davantage d’une position occupée […]. Ces procédés ont complètement transformé le caractère du combat » (p. 97) ; « Il ne faut pas s’attendre à ce que les premières batailles soient forcément décisives, le contraire se présentera souvent et la chance pourra tourner si on sait faire face à l’infortune. » J.-P. L.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu