Armée de terre et armée de mer. Ordre de mobilisation générale…
Dimanche 2 août 1914… [affiche]
Affiches de mobilisation et appel aux volontaires
Dimanche 2 août 1914.
89 × 70 cm
BNF, Estampes et Photographie, Ent Qb-1 (1914)-Ft 6
© Bibliothèque nationale de France
Jamais dans l’histoire de l’humanité autant d’hommes n’ont été prêts à se battre en aussi peu de temps. Avec le déclenchement des mobilisations au début du mois d’août 1914, plusieurs millions d’hommes se trouvent enrôlés et armés puis jetés les uns contre les autres.
Ces opérations de mobilisation, qui permettent à l’armée de passer de son organisation et de ses effectifs de temps de paix à ceux du temps de guerre, rappellent les réservistes, rassemblent le matériel nécessaire à l’entrée en campagne et disposent d’une logistique performante afin d’acheminer, en bon ordre, troupes et équipements vers les lieux de concentration selon les plans prévus. En 1914, l’armée française compte 880 000 hommes.
La mobilisation, en comptant les réservistes, doit porter ce nombre à 3 580 000. À part la Grande-Bretagne, les grands États européens disposent tous d’une armée nationale numériquement très imposante, recrutée et formée par l’intermédiaire du service militaire obligatoire pour les hommes. L’Allemagne mobilise ainsi 3 800 000 hommes et la Russie près de six millions. La Grande- Bretagne ne dispose en 1914 que d’une British Expeditionary Force d’environ 70 000 hommes. La conscription n’existant pas, le gouvernement britannique s’en remet à des campagnes de recrutement qui toucheront le Royaume- Uni, ses colonies et ses dominions. L. V.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu