Comte Leopold Berchtold (1863-1942)
Theobald von Bethmann Hollweg (1856-1921)
Sergueï Dmitrievitch Sazonov (1860-1927)
Joseph Joffre (1852-1931)
Comte István Tisza (1861-1918)
Nicolas II (1868-1918)
Raymond Poincaré (1860-1934)
François-Joseph Ier
Sir Edward Grey, (1862-1933)
René Viviani (1863-1925)
Guillaume II (1859-1941)
Comte Helmuth von Moltke, dit Moltke le Jeune (1848-1916)
Chef d’état-major général de l’armée allemande de 1906 à 1914
Rol, agence photographique, 1914.
photographie négatif sur verre ; 13 x 18 cm (sup.)
BnF, département des Estampes et de la Photographie, EST EI-13 (404)
© Bibliothèque nationale de France
Neveu du vainqueur de l’Autriche en 1866 et de la France en 1870- 1871, Moltke devient chef d’état-major général de l’armée allemande en 1906. Il reprend, de son prédécesseur Schlieffen, un plan de concentration et d’opérations qui prévoit, face à l’alliance franco-russe, d’éliminer en priorité la France. La manœuvre implique la violation rapide de la neutralité belge, en sous-estimant son impact politico-diplomatique. Les exigences de ce plan pèsent lourd dans l’extension de la crise de l’été 1914. Si Moltke se manifeste d’abord assez peu, la déclaration de guerre autrichienne à la Serbie, le 28 juillet, et les préparatifs militaires russes le font basculer : à partir du 29 juillet, il pousse à la guerre, car, hanté par les délais, il veut lancer au plus vite le plan Schlieffen. Le 31 juillet, Moltke obtient de Guillaume II la proclamation de l’« état de guerre menaçante ». Des ultimatums sont adressés à la France et à la Russie. Le conflit général est enclenché. Quelques semaines plus tard, dans une lettre à sa femme, le 7 septembre 1914, Moltke écrit : « Quels torrents de sang ont coulé, dans quel désespoir indicible sont plongés les innocents innombrables dont la maison et la ferme ont été brûlées et dévastées ! Je frémis parfois à cette pensée ; j’ai l’impression que je suis responsable de toutes ces horreurs et pourtant je ne pouvais agir autrement. » F. L.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu