7e corps d’armée. Gouvernement de Besançon et 4esubdivision. État-major.
Lettre du général gouverneur de Besançon, commandant la 4e subdivision, au général commandant la 7e région, relative à l’évacuation vers l’intérieur des personnes indésirables
L’état de siège
Besançon, 11 août 1914.
32 × 21 cm
Vincennes, Service historique de la Défense, GR 7 N 1875
© Service historique de la Défense
Selon Jean-Jacques Becker, en France, « la démocratie [est] en question » au début de la guerre. Les élections sont suspendues. Le 4 août, le gouvernement fait voter, sans débat, par le Parlement toute une série de mesures exceptionnelles. Le plan de l'armée française en cas de guerre, dit plan XVII prévoit l’éloignement des personnes indésirables (antimilitaristes, anarchistes, suspects, repris de justice, etc.) dont les noms sont fournis par les autorités civiles. De fait il ne fut pas jugé opportun de les éloigner.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu