Ramassage des cadavres par les soldats des régiments territoriaux après la bataille de la Marne
Le mois le plus meurtrier de la guerre
septembre 1914.
Vincennes, Service historique de la Défense, GR 2 K 247 70 002
Service historique de la Défense, Vincennes
L’ampleur des pertes dès le mois d’août 1914 empêche de s’occuper efficacement des corps des soldats tombés au combat.
Un grand sentiment d’improvisation prévaut, ce qui explique largement le grand nombre de disparus au début du conflit.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu