Le ksar d'El Goléa, vue prise de l'est
Victor Deporter (1842-1893), photographe, 1888-1889.
Cyanotype, 13 x 16 cm
BnF, Cartes et Plans, SG WE 138
© Bibliothèque nationale de France
Le ksar d'El Goléa est un des hauts lieux de l'imaginaire saharien. Après dix jours de chameau à travers les étendues pierreuses du reg, les voyageurs venant de Ghardaïa ou Ouargla assistent à un spectacle inoubliable. En contrebas d'un escarpement rocheux s'étend une mer de palmiers d'où émerge, au sommet d'un piton rocheux, la citadelle. La fraîcheur des jardins de l'oasis et la qualité de son eau sont connues dans tout le désert. L'occupation de l'oasis d'El Goléa par les Français, objectif militaire pour le contrôle du Sud algérien fut en même temps une prise de possession symbolique de l'ancien ksar, un des « verrous du Sahara ».
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander