Le Petit Journal, supplément du dimanche
« Comme à Valmy »
Paris, 16 mai 1915.
BnF, Département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme non côté
© Bibliothèque nationale de France
La guerre de 1914-1918 marque la fin de l’âge d’or de la presse française. Les grandes difficultés matérielles et la sévérité de la censure du bureau de la presse du ministère de la Guerre se doublent d’une participation de la presse à la propagande guerrière et patriotique, comme sur cette « une » datée de 1915, dont la représentation du combat sous forme de « charge à la baïonnette » n’a rien à voir avec la façon dont les mitrailleuses ont fauché les fantassins dès octobre 1914. La référence à la bataille victorieuse de Valmy durant laquelle les révolutionnaires français ont stoppé l’avance prussienne, en flattant la fibre patriotique, amplifie ce « bourrage de crâne » qui jette un discrédit durable sur les métiers de la presse.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu