Appareil photographique miniature s'adaptant sous le ventre des pigeons voyageurs
Rol, agence photographique, Paris, 1914.
Négatif sur verre, 13 x 18 cm
BnF, département Estampes et photographie, EI-13 (472)
© Bibliothèque nationale de France
L’armée française dispose en 1918 de 30 000 pigeons pendant la Première guerre mondiale, pour transmettre des messages. En effet ils deviennent un élément essentiel de la communication entre combattants, surtout quand la guerre se fixe dans les tranchées, puisque la téléphonie ne fonctionne pas toujours et la fumée des combats isole les troupes. Les pigeons furent aussi employés pour rapporter des clichés du front grâce à des appareils légers à déclenchement automatique, et pour l’espionnage. A partir de 1916, la France se dote de pigeonniers sur remorque permettant d’installer les oiseaux au plus près des combattants. Certains pigeons furent décorés (de bagues aux couleurs de la légion d’honneur) car ils avaient sauvé des vies humaines en transmettant des messages dans des conditions extrêmes.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu