Les troupes allemandes entrent dans Bruxelles, le 19 août 2014
Les Allemands à Bruxelles, troupes stationnées sur la Grand-Place
Rol, agence photographique, Bruxelles, 1914.
1 photographie négatif sur verre ; 13 x 18 cm (sup.)
BnF, département Estampes et photographie, EST EI-13 (391)
© Bibliothèque nationale de France
Au temps où Bruxelles ne riait plus…
Malgré la résistance héroïque de l’armée belge dans la place de Liège, les troupes allemandes parviennent à faire sauter le verrou du plat pays. Quinze jours seulement après le début de l’offensive, Bruxelles voit s’installer un nouvel occupant, qui tiendra la plus grande partie du pays pendant presque 52 mois. Moltke est satisfait, le plan Schlieffen n’a quasiment pas de retard. Très vite, une nouvelle figure incarnera la ténacité belge aux côtés du roi : le cardinal Mercier, archevêque de Malines, devient le symbole de la résistance morale à l’occupation.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu