Le début de la première bataille de la Marne, le 6 septembre 1914
Soldat français réconfortant un camarade blessé couché à terre
Rol, agence photographique, 1914.
1 photographie négatif sur verre ; 13 x 18 cm (sup.)
BnF,département Estampes et photographie, EST EI-13 (395)
© Bibliothèque nationale de France
Une victoire de Joffre ou de Gallieni ?
Le plan XVII de l’état-major français s’est effondré dès les premiers combats du mois d’août. Le plan Schlieffen se déroule à merveille, jusqu’à ce que Moltke choisisse d’effectuer le grand mouvement tournant à l’est de Paris et non pas à l’ouest. Il faut pour les Français sauter sur l’occasion. Idée géniale de Joffre, le chef d’état-major français, ou du général Gallieni, le gouverneur de Paris ? Les deux s’en attribueront la paternité. Présentée comme une victoire, la bataille de la Marne n’en est pas réellement une mais elle casse l’offensive allemande. Le Plan Schlieffen a échoué lui aussi.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu