La reddition de la Nouvelle-Guinée allemande, le 21 septembre 1914
Cavalerie australienne revenant au camp
Rol, agence photographique, Australie, 1914.
1 photographie négatif sur verre ; 13 x 18 cm (sup.)
BnF,département Estampes et photographie, EI-13 (416)
© Bibliothèque nationale de France
Un premier fait d’arme australien
Annexée par l’Allemagne en 1884 sous le nom de Kaiser-Wilhelms-Land, la partie nord-orientale de l’île de Nouvelle Guinée demeure en 1914 un territoire presque inexploré, et comptant très peu d’habitants. Une seule bataille oppose Allemands, Britanniques et Australiens pour la destruction de la station-radio de Bitakapa le 11 septembre. Six Australiens meurent pendant l’assaut : ce sont les premières victimes de ce pays. Dix jours après le combat, le gouverneur Haber capitule. Mais des poches de résistance allemande persisteront dans le cœur de l’île.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu