La première parution de l'Homme enchaîné de Clemenceau, le 8 octobre 1914
Versailles le 17 janvier 1913, George Clemenceau dans la rue
Rol, agence photographique, Versailles, 1913.
1 photographie négatif sur verre ; 13 x 18 cm (sup.)
BnF,département Estampes et photographie, EST EI-13 (225)
© Bibliothèque nationale de France
« La Parole est au canon ! »
Georges Clemenceau, dès les années 1880, s’était intéressé au journalisme. Il avait notamment lancé le quotidien La Justice. En 1913, Il entame la publication du journal L’Homme libre. Dès les premiers numéros, Clemenceau dénonce la menace allemande. Partisan de l’Union Sacrée au début du conflit, le journal n’est pas menacé de censure. Mais l’homme politique, médecin de formation, s’en prend avec raison aux carences des médecins militaires : le journal est interdit du 29 septembre au 7 octobre. Clemenceau le lance sous le nouveau titre L’Homme enchaîné le 30 septembre, mais le journal est immédiatement saisi. La publication reprend avec le nouveau titre le 8 octobre 1914
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu