L'entrée en guerre de l'empire Ottoman, le 31 octobre 1914
Le Petit Journal du 5 novembre 1914, N°18941, page une
Paris, 5 novembre 1914.
BnF, département Droit, Économie, Politique
© Bibliothèque nationale de France
Ouvrir un deuxième front contre les Russes
L’Empire Ottoman et l’Allemagne avaient tissé des liens bien avant la guerre. Dès la fin du XIXe siècle, les investissements y sont nombreux : le plus symbolique d’entre eux reste sans doute le Baghdad-Bahn. En 1914, c’est à un officier supérieur allemand, Otto Liman von Sanders, que les Jeunes-Turcs confient la réorganisation de l’armée, mise à mal après les deux guerres balkaniques. L’empire ottoman demeure neutre au déclenchement du conflit. Mais très vite, il apparaît aux politiques turcs qu’une entrée en guerre permettrait peut-être de relever «l’homme malade de l’Europe », en s’attaquant notamment à son ennemi historique, la Russie.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu