La mort du lieutenant Charles Péguy
BnF, Recherche bibliographique, 2005-247099
© Bibliothèque nationale de France
Le 5 septembre 1914, en Seine-et-Marne, le lieutenant Charles Péguy est tué d’une balle dans le front. Le grand poète et philosophe avait laissé juste une année auparavant des vers tristement prémonitoires :

« Heureux ceux qui sont morts car ils sont retournés
Dans la première argile et la première terre.
Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre
Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés. »
In Eve, 1913.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu