L'Aryen, son rôle social, cours libre de sciences politiques
Georges Vacher de Lapouge (1854-1936), auteur, Paris, 1899.
BnF, 8- G- 7810
© Bibliothèque nationale de France
Magistrat, puis anthropologue, Georges Vacher de Lapouge se présente comme candidat socialiste aux élections municipales en 1888 et 1892. C'est un eugéniste soucieux de l'amélioration globale de l'humanité par élimination des tares et des handicaps. De son eugénisme biologique, il déduit un eugénisme social et culturel. Son racisme se manifeste particulièrement à l'égard des juifs.

"Est-il probable que les Juifs aillent plus loin, parviennent à se substituer à la population indigène éliminée par la misère ou autrement ? Je ne le crois pas. Le Juif est de nature incapable de travail productif. Il est courtier, spéculateur, il n'est pas ouvrier, pas agriculteur. Organisé pour s'emparer habilement du fruit du travail d'autrui, le Juif ne peut exister sans une population bien plus nombreuse d'inférieurs qui sèment, récoltent, tissent et construisent pour lui. S'il n'est pas la première aristocratie du monde, il est certainement la mieux adaptée à la vie parasitaire. Prédateur, rien que prédateur, il est un bourgeois, il ne peut, ne veut être qu'un bourgeois.
Le Juif, obéissant à ses aptitudes prodigieuses de spéculateur et d'escroc, traite toute affaire politique comme une spéculation ou une escroquerie. Il ne voit que le résultat immédiat, que l'avantage direct, sans s'inquiéter des répercussions. C'est le parfait opportuniste, jamais il ne se doute que l'avenir est fils du présent, il ne vit que dans et pour le présent. C'est pourquoi sa direction politique n'est pas seulement immorale, mais encore et surtout destructive [...]
Les Aryens n'ont donc pas à se préoccuper de la concurrence des Juifs dans la direction des peuples. Quand même le rêve politique de l'ambition juive viendrait à se réaliser, chose possible en somme dans cette période de l'histoire où l'intérêt économique est seul pris en considération, le désordre et l'anarchie mettraient promptement à la discrétion des peuples guerriers de race blonde les États qui auraient accepté la domination sémitique. Si grandes que soient les forces des peuples soumis à sa direction, le Juif se chargera lui-même de les désorganiser, de les détruire, et de faire partie belle à ses adversaires. (G. Vacher de Lapouge. L'Aryen, son rôle social, Fontemoing, 1899)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu