Hindenburg, le Moloch allemand
Le Petit journal, supplément du dimanche
Paris, 29 août 1915.
BnF, Département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme Fol-Lc2-3011
© Bibliothèque nationale de France
Entre les 26 et 29 août 1914, la VIIIème armée allemande, commandée par Hindenburg et Ludendorff, écrase la IIème armée russe, stoppant net la progression de celle-ci en Prusse Orientale. Elle bat une semaine après la Ière armée aux lacs Mazures, stabilisant cette portion du front Est jusqu’en 1917. C’est Hindenburg lui-même qui appelle la première bataille « Tannenberg », même si ce ne fut pas le lieu exact des combats. Il s’agissait de faire écho à la bataille de 1410, où les chevaliers teutoniques avaient été écrasés par les Slaves. Le général allemand commençait à créer sa propre légende.
Après avoir chassé les Russes de Prusse Orientale, suite aux victoires de Tannenberg et des Lacs Mazures, le général Hindenburg est nommé commandant en chef des armées sur le front de l’Est. Il lui faut alors aider les Autrichiens, en mauvaise posture en Silésie.
Pour le Petit Journal, Hindenburg est un général qui maltraite aussi bien ses ennemis que sa propre armée. Aussi l’identifie-t-il au Moloch de la tradition biblique, dieu auquel les Ammonites, une ethnie cananéenne, sacrifiaient leurs premiers-nés en les jetant dans un brasier.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu