Pendant la bataille de la Meuse. Une charge à la baïonnette
Le Petit journal, supplément du dimanche
Paris, 26 mars 1916.
BnF, Département Philosophie, Histoire, Sciences de l’homme Fol-Lc2-3011
© Bibliothèque nationale de France
La bataille de la Meuse fut une des grandes batailles de la Première Guerre mondiale qui eut lieu du 21 février au 19 décembre 1916 près de Verdun, opposant les armées françaises et allemandes. Cette attaque allemande qui avait pour but de « saigner à blanc l'armée française » sous un déluge d'obus, se révéla presque aussi coûteuse pour l'attaquant : elle fit plus de 714 231 morts, disparus ou blessés, 362 000 soldats français et 337 000 allemands, une moyenne de 70 000 victimes par mois pendant les dix mois de la bataille. Le petit journal n’embellit plus les combats. On peut lire en page 2 du journal, le commentaire de la gravure : « jamais sur aussi peu d’espace ne fut concentrée autant d’épouvante. Le canon, la mitrailleuse ont joué les rôles principaux dans ces terribles journées mais la baïonnette, l’arme française, a fait aussi à maintes reprises sa belle besogne. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu