page précédente
escale suivante
Vers l'inconnu
escale précédente
escale suivante
récitinterprétationcivilisation
civilisation
Le sacrifice aux dieux
En banquetant sans sacrifier aux dieux, Ulysse commet une grave impiété. Homère détaille dans l'Iliade ce rite alimentaire et religieux : d'abord on se purifie en se lavant les mains et l'on s'adresse à la divinité par la prière. Le sacrifice commence une fois l'orge répandue en offrande. La tête tournée vers le ciel, l'animal est égorgé et dépecé, en distinguant la part destinée aux dieux, la graisse et les os, de celle revenant aux hommes, la viande et les entrailles. Le fumet des cuissots brûlés avec du vin s'élève jusqu'aux dieux. Le reste est découpé et rôti. Alors se tient le banquet où l'on mange tous ensemble, puis l'on fait des libations.
Sacrifice aux dieux
Gravure d'après John Flaxman.
The Odyssey of Homer.
Rome, 1793.
BnF, Estampes et photographie, Ta-6-Pet. fol.

Athéna, sous les traits de Mentor, ami fidèle d'Ulysse, accompagne Télémaque à Pylos où règne le vieux Nestor. Leur arrivée est marquée par une fête solennelle et des sacrifices aux dieux.
3/3